Vincent Gouriou

Laurence

600,00 €

Longing

"Les portraits de Vincent Gouriou ajoutent à leur beauté plastique celle du mystère des histoires indicibles. Sensuels, spirituels, secrets, ils ravivent la question de la normalité et de la différence. Entre identités et singularités. On ne naît pas homme ou femme, on le devient. La vie traverse tous les âges et la douleur aussi. Ce sont des amis, des proches, des inconnus… Des rencontres qui nécessitent l’abandon, le lâcher-prise pour dire le trouble, le doute, la faille. Ambiguïté, cris étouffés d’une maladie, absence-présence. Ces fulgurances… l’instant où le rempart cède. Dans le silence, il avance millimètre par millimètre. Apprivoisant le grain de la peau, le regard qui se perd ou se donne. Dans un clair-obscur modelé, il observe l’altérité avec bienveillance. A travers ce miroir noir qui renvoie inéluctablement au moi pluriel et unique à la fois, il devient un voyant de la condition humaine." Texte de Dominique Cresson-Rybakov

Date oeuvre : 2012
Technique : Tirage encres pigmentaires sur papier Hahnemühle
Signature : au dos de l'œuvre

Vincent Gouriou // France

Vincent Gouriou, né en 1974 à Concarneau, vit et travaille à Brest. Sa démarche explore les thèmes liés à l’intimité, la complexité identitaire et sa relation avec le monde. Depuis 2012, des expositions collectives jalonnent son parcours dont les dernières à la BnF en tant que coup de cœur de la Bourse du Talent, au 104 au Festival Circulation(s) de la jeune photographie européenne, dans la sélection officielle du Mois de la Photo 2014 à Paris, aux Rencontres photographiques de Lorient, au Centre Atlantique de la Photographie à Brest et au pavillon du Carré de Baudouin à Paris. Il vient d’être récompensé par le troisième prix (single image) au Pride Photo Awards. Ses œuvres font partie des collections de la Maison Européenne de la Photographie et de la Bibliothèque nationale de France.

L’encadrement d’une œuvre photographique présente un double intérêt : la protection et la préservation dans le temps du tirage, mais aussi sa mise en valeur. Le type d’encadrement proposé pour chaque oeuvre (contre-collage sur Dibond ©, cadre boite, caisse américaine) ainsi que sa couleur de finition ont été choisi par l’artiste, en lien direct avec le tirage. Tous nos tirages et encadrements sont réalisés en France, par des professionnels habitués à travailler avec les plus grandes institutions muséales.

Le cadre boîte

Le cadre boîte présente des conditions de conservations optimales pour le tirage, ainsi qu’un esthétisme moderne créé par un effet de profondeur. .

Caractéristiques :

- Contrecollage sur aluminium 1 mm
- Carton de fond sans acide
- Verre extra-clair ou anti-reflet (en option)
- Réhausse de 1 cm
- Baguette en bois 20 / 30 mm (façade / profondeur).
Des baguettes 20 / 44 mm seront utilisées pour les formats supérieurs à 100 x 150 cm.
- Système d’accrochage inclus

cadre boite
cadre boite
Cadre boite noir
cadre boite
Cadre boite blanc

La caisse américaine

La caisse américaine met en valeur la photo grâce à un effet de suspension.

Caractéristiques :

- Contrecollage sur aluminium 1 mm
- Baguette en bois 8 / 35 mm (façade / profondeur). Un retour de 40 mm vient soutenir l’image.
- Système d’accrochage inclus

Schéma de profil :

Caisse américaine cadre bois naturel

Caisse américaine cadre noir

Caisse américaine cadre blanc

Le contrecollage sur Dibond ©

Le contrecollage sur Dibond© assure une présentation moderne et épurée de l’œuvre. Plus épais que l’aluminium, sans être plus lourd, le Dibond© permet de conserver une planéité parfaite quelle que soit la taille de votre image. Le Dibond© est un support sans acide, ce qui garantit des conditions de conservations optimales au tirage.

Caractéristiques :

- Contrecollage sur Dibond© (aluminium laqué blanc / polyéthylène noir/ aluminium laqué blanc)
- Système d’accrochage : châssis en U. Châssis rentrant de 5 cm par rapport aux bords de la plaque de Dibond©. Les angles supérieurs sont renforcés par des cornières afin que le poids porte sur la barre supérieure et les deux barres verticales.

dibond

Articles consultés